Carry On My Wayward Son

L'histoire se passe après la fin de la saison 12 de Supernatural et à la fin de la dernière saison (S6) de Teen Wolf
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Avis de recherche , les créatures surnaturelles et les divinités,
ainsi que les démons sont en sous-nombre
merci de les privilégier .:castiel: :hug: :plz:
Les personnages de la série Teen Wolf sont a prendre en priorité.
Nous attendons également Dean, Castiel et Asmodeus!

Partagez | 
 

 Daddy, draw me a sheep feat. Crowley

Aller en bas 
AuteurMessage
◄ Antéchrist
avatar
Avatar : Phoebe Tonkin
Messages : 59
Date d'inscription : 04/11/2018
Localisation : derrière un bouquin, devant une cheminée
MessageSujet: Daddy, draw me a sheep feat. Crowley   Sam 10 Nov - 9:46


CROWLEY & ASTORIA

Daddy, draw me a sheep


 Tic....Tac... Tic....Tac... Tel est le seul et unique bruit qui résonne, tandis que je suis en train de griffonner sur mon carnet à dessin en attendant l’heure pour me préparer. L’esprit ailleurs, je ne fais pas attention à ce que je suis en train de dessiner, je suis bien trop occupée à suivre le fil de mes pensées. Mes pensées continuent de vagabonder à un rythme effréné. Sans prévenir, les ténèbres finissent par m’envahir, m’éloignant complètement de la réalité. Elles se tordent, rampent sur le sol en s’approchant de moi. Je sens leurs griffes sombres m’agripper pour m’empêcher de bouger, je suis tétanisée tandis que leur prise se renforce de plus en plus que j’ai l’impression qu’elles vont me broyer. J’étouffe, je ne trouve plus ma respiration, je sens mes défenses s’effondrer une à une. J’essaye de crier, mais aucun son ne dépasse mes lèvres. Et soudain, dans le noir, je peux y deviner aisément un regard rougeoyant m’observer. Une vision complètement folle. Je pousse un cri bref, en me relevant subitement du fauteuil, en faisant tomber carnet et crayon de bois. Je sens une sueur froide couler le long de mon front et de mon échine. Mon premier réflexe fut de contrôler mon collier, s’il était bien toujours là. Anthéa, et Hécate me l’ont offert à mon 17ème anniversaire, et depuis je l’ai toujours gardé. Ce collier est censé me protéger, de qui ? de quoi ? Ne serait-ce pas de moi-même ? de ma propre folie ? de mes propres envies destructrices ? Il est difficile d’avoir un ennemi, de le combattre et d’autant plus difficile quand cet ennemi est vous-même. Je fixe la pendule d’un regard interloqué, en me rendant compte qu’il ne me restait plus qu’une demi-heure pour me préparer. J’essaye de calmer les battements de mon cœur avant de monter les marches deux à deux, suivie de près par Oslow mon familier qui ressemble plus à un loup qu’un chien. Il semble être habitué par mes cauchemars, il ne prend même plus la peine de me réveiller lorsque je semble maîtriser la situation.

Ma tête bascule en arrière, les yeux fermés, l’eau coulant sur mon corps, plaquant mes cheveux sombres en arrière. J’essaye de trouver une explication logique à tout cela. Or, pas le temps de vers l’inspection de mes délires ce soir. J’ai bien besoin de m’évader et de passer du temps avec des gens normaux, sans pouvoirs, aux problèmes plus terre à terre. Je me prépare en vingt minute, un véritable record pour moi. Mes cheveux sont à peine sec lorsque je saute dans une robe noire et enfile une paire de boots avant d’attraper ma veste en cuir au passage. Un véritable concours contre le temps. J’attrape mes clés de voiture par télékinésie avant de sortir pour me rendre au centre-ville.

La ville semble animée d’une euphorie particulière, frénésie qui m’attire, qui m’appelle. Je trouve miraculeusement une place pas très loin du bar. En me précipitant à l’intérieur, mon bien être semble chutait, sans que je sache l’expliquer. J’analyse les clients qui se trouvent dans ce bar, sans que l’aura de quelqu’un vienne m’interpeller. Mon groupe d’amis finit par m’interpeller, m’indiquant ainsi où ils se trouvaient. Tous des humains, des potes de fac pour la plupart qui sont devenir maîtres d’école comme moi, ou professeur chez les plus grands. On pourrait penser que les profs sont ennuyants à mourir, mais je dois dire que nous faisons exception à la règle… exception confirmée quand je vois le nombre de shoot que Clarke s’est enfilée. Belle descente, heureusement que c’est moi qui ramène ton cul ce soir
AVENGEDINCHAINS

________________

thousand dreams in me make sweet burns   
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
◄ Démon
avatar
Avatar : Mark Sheppard
Messages : 51
Date d'inscription : 29/10/2018
Localisation : In Hell, probably
MessageSujet: Re: Daddy, draw me a sheep feat. Crowley   Mar 13 Nov - 16:06

Me ? A dad ? What the Hell ?


" Seigneur, vous devriez jeter un oeil sur les nouveaux contrats, nous avons besoin de votre avis. Comme par exemple celui là. Il a l'air intéressant. "

Mais il ne voit pas que je suis dans mes pensées, lui ? Que vient-il faire ? D'un claquement de doigts , je le fais taire. Mon Dieu, foutez-moi la paix ...
Mais attends, depuis quand je règne de nouveau sur l'Enfer, moi ? Ressaisis-toi, Crowley !

Je sors doucement de mes pensées pour me retrouver dans ce motel miteux, seule, allongé sur le lit. Ces humains ont l'habitude de faire ça, quand ils cogitent trop. S'allonger sur une matière confortable et puis ... Laisser parler le fil de leurs pensées en fermant les yeux pour s'endormir.
Sauf que bah, pour un démon, ça ne marche pas. Le sommeil ne viendra jamais. Et dire qu'il a failli arriver, mais non ! Je ne peux pas avoir la paix, jamais ! Il a fallu que je ressuscite par je ne sais quel miracle. Mais que dis-je, moi ?!? C'était loin d'être un miracle ! Une malédiction, plutôt ! Bon, assez de pensées négatives pour le moment. Il faut se bouger ! Ah ouais ? Et pour faire quoi ... ?

Je me lève de ce lit loin d'être confortable. Je me regarde dans la glace. J'ai une tête d'enterrement, sans mauvais jeu de mot ... Un coup de main dans les cheveux pour les ébouriffer un peu, et voilà qui est un peu mieux. Bon, pour le costume, il est toujours aussi classe, donc il n'y a pas de soucis. La barbe maintenant .... Hum, toujours aussi saillante, rien à changer. Bon, eh bien, je crois qu'on est prêts à sortir. Ca fera peut être un peu de bien.

Je sors du motel infâme dans lequel je suis terré depuis quelques temps, pour me cacher. Tu parles d'une résurrection, sérieusement ... Je marche donc, les mains dans les poches, dans les ruelles sinistres de la ville. Oh damn it, je suis un cliché à moi tout seul. Le petit démon qui broie du noir, qui se réfugie dans les ruelles sombres. Crowley ! Oh lala ...  Si pathétique ex roi des enfers
Soudain, j'entends des hurlements non loin. Des cris féminins. Si aigus à vous en faire saigner les tympans ! Je m'avance vers le cri pour la faire taire mais me rends compte qu'en fait, elle a une bonne raison de crier.
Un gras du bide ivre mort l'a plaquée contre le mur et ... Bon, je ne vais pas vous faire un dessin. Disons qu'il n'est pas intéressé par son sac à main.
Je m'approche de lui, il est dos à main. C'est avec un grand sourire que je lui tapote l'épaule pour lui signaler ma présence. Le gras du bide ( oui, ce sera son nom, parce qu'honnêtement je me fiche de savoir comment il a été nommé à la naissance, naissance qui est, d'après moi, une sacrée erreur. ) se retourne vers moi,  et il me souffle dessus  en gueulant : ( Mon Dieu, qu'il pue le mauvais alcool ! Je suis obligé de mettre ma main sur mon visage pour ne pas tomber dans les pommes ! )

" Yo, qu'esstu fais là toi ? Tu vois pas que j'suis occupé avec la donzelle, là ?!? Vasy dégage, sale émo ! "

Emo ?!? Sérieusement ? Je lève ma main, et ce con regarde la main levée avec surprise. Quand le sage désigne la Lune, l'imbécile regarde le doigt ...
C'est avec un clin d'oeil dans sa direction que je claque des doigts. Et qu'il explose.
Ah, au moins, ça aura fait taire la greluche. Elle se contente de me regarder, les yeux tellement ronds qu'ils risquent de sortir de leurs orbites à tout moment. Je lui tends un mouchoir pour qu'elle essuie les reste du gras du bide qui ont atterri sur elle tout en lui souhaitant une charmante soirée, et que si je l'entends encore gueuler, ce ne sera pas pour la sauver que je claquerai des doigts. Elle est restée muette tandis que je m'éloignait.

Bon ! Mon costume n'a rien, fort heureusement. je dois avoir quand même quelques traces de sang sur la joue ou sur la nuque, mais bon. Je ne m'en soucie guère. Tiens, un bar ! Après cet incident, je ne dirais pas non contre un verre. Je pousse donc la porte et m'installe devant le bar.

" Votre plus bon whisky, s'il vous plaît, en double. "

Je jette un rapide coup d'oeil. Tous des humains. Humpf. Je ne connais personne pas même un ancien client. Nobody. Bon, ça me permettra de goûter ce verre en paix. Subitement, je ressens comme une sorte de brûlure dans le ventre. Je sais ce que vous pensez, non, ce n'est pas le whisky ..


Je regarde encore une fois tout le monde, en m'arrêtant sur chaque visage. Ouch, la brûlure s'accentue, je me rapproche. Ce groupe de gens ! Il y a quelqu'un parmi eux qui n'est pas humain ... Je les fixe, un par un, le verre à la main. Je maîtrise de plus en plus la brûlure qui s'apaise. Mais une chose est claire. Il y a un semblable ici. Un sbire de Lucifer qui aurait appris ma résurrection ? Il faut que je fasse attention .. Je me contente de les analyser, chacun leur tour. Où te caches tu ... ?
Codage par Libella sur Graphiorum
[/i][/i]

________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
◄ Antéchrist
avatar
Avatar : Phoebe Tonkin
Messages : 59
Date d'inscription : 04/11/2018
Localisation : derrière un bouquin, devant une cheminée
MessageSujet: Re: Daddy, draw me a sheep feat. Crowley   Mar 13 Nov - 22:08


CROWLEY & ASTORIA

Daddy, draw me a sheep


Elle ne savait pas pourquoi, mais alors que la soirée s’annonçait plutôt bonne, joviale ; riche en alcool et en cacahuète pour éponger ; une sensation de malaise lui tirailla les entrailles. La jeune femme s’efforçait de sourire, de donner le change à ses amis, or le cœur n’y était pas. La petite brune avait une sensation de… pas de danger… comment le définir ? voilà, elle se sentait anxieuse, elle avait l’impression qu’elle était à une veille d’examen. Astoria délaissa son groupe pour aller se chercher une bière. Etant « Sam » ce soir, elle ne pouvait pas utiliser l’alcool pour faire baisser sa garde. Par contre, elle pouvait tout de même s’offrir une bière ; il n’y avait rien de mal à boire une petite bière, si ? En s’approchant du bar, ses jambes refusèrent d’avancer, elle était dans l’incapacité de bouger, comme clouée au sol. Son regard se hasarda à détailler les clients prêts du bar, pour finir par se perdre dans un regard aux prunelles marrons. Elle resta là, pendant plusieurs secondes qui lui semblaient une éternité, à regarder cet homme brun, à la barbe fraîchement taillée.

Et là, au lieu d’aller chercher sa malheureuse bière, Astoria chercha refuge dans les toilettes des dames. Tu délires ma fille ! pensa-t-elle en regardant son reflet dans le miroir. Elle passa de l’eau fraîche sur son visage histoire de se remettre les idées en places Qu’est-ce qu’y m’arrive bordel ? Etait-ce une conséquence de son cauchemar de tout à l’heure ? était-elle réellement en train de devenir folle ? elle aurait dû suivre sa première idée et rester au chaud chez elle ; au lieu de cela, elle était en train de passer pour une demeurée. Qui était cet homme ? Astoria souhaitait le découvrir, et en même temps elle n’avait pas envie de le savoir. Elle sentait qu’il n’était pas humain, elle sentait qu’il dégageait quelque chose d’intimidant ; le genre d’aura qui vous serre à la gorge, vous provocant une sensation d’étouffement et des migraines interminables. C’est la première fois qu’elle se connectait énergiquement, sans le vouloir, à un être aussi puissant… et en croire son instinct, ce n’était pas bon signe. Elle mettrait sa main à couper qu’il s’agissait d’un démon, un démon qui semblait paumé, mais un démon quand même. Sa main trembla, elle ferma les yeux en essayant de calmer les battements de son cœur. Que devait-elle faire ? veiller à ce qu’il ne fasse de mal à personne ? foutre son cul hors du bar ? Non, c’était plus compliqué que ça… elle s’était sentie connectée, d’une certaine manière… connectée, n’est pas étrange ? elle qui évite les créatures démoniaques, elle qui est toujours en train de livrer un combat à sa propre conscience, il lui avait suffi d’une soirée pour se sentir liée, pour x raison, à un être sans âme. la blague La jeune femme essayait de se creuser la tête, de chercher dans son passé si elle avait pu avoir un quelconque contact avec lui. Après tout, plusieurs fois elle avait loupé ses sortilèges, ses rituels, se m’étant en danger ; comme l’autre fois où elle avait appelé par inadvertance Tarabas… La jeune femme se décida à sortir des toilettes, elle n’allait pas y passer la soirée de toute manière. Il lui fallait simplement une bonne bière, essayer de bloquer son psychisme, et elle devrait réussir à passer une soirée plus ou moins normale.
AVENGEDINCHAINS

________________

thousand dreams in me make sweet burns   
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
◄ Démon
avatar
Avatar : Mark Sheppard
Messages : 51
Date d'inscription : 29/10/2018
Localisation : In Hell, probably
MessageSujet: Re: Daddy, draw me a sheep feat. Crowley   Sam 17 Nov - 20:32

So you're .. Princess of Hell ?!?

Elle ! Cette brunette, là, qui vient de poser son regard sur moi ! Elle a ce quelque chose de démoniaque mais pas seulement. je me sens étrangement connecté à elle. Je ne saurai dire pourquoi mais comment, mais une chose est sûre, quelque chose n'est pas normal chez cette jeune femme ! Et vu sa tête, elle l'a senti aussi. Au lieu de rejoindre sa bande d'amis sûrement attardés, elle file rapidement aux toilettes.
Quelque chose cloche, mais quoi ... ?

" Serveur, servez-moi un autre double whisky. Et mettez en un de coté pour après... Je sens que j'ai besoin de boire. "

Je scrute de loin ses amis le temps qu'elle ne soit pas là. Aucun intéressant. Ils ne dégagent rien de particulier. Sait-elle seulement ? Parce que je trouvé étrange qu'un démon soit autant ami avec des humains, comme ça. Quelque chose ne tourne pas rond, ne cesse de me répéter ma conscience. Je mettrai le doigts dessus, soyez en sûrs ! Cette jeune femme est mon attraction de ce soir. Espérons que cela promette de bonnes choses.

Ah, en parlant du loup, la voilà qui revient ! Elle vient vers le bar, non vers ses amis, cette fois. Elle allait commander un verre mais je la devance. Autant faire connaissance avec cette énigme !

Je lève la main vers le serveur avant qu'elle ne puisse lui demander quoi que ce soit. Je me dirige vers l'inconnue, me pose à coté d'elle et la désigne de la main.

" Serveur, votre plus bon breuvage pour cette jeune femme, c'est moi qui paie. " Je tourne mon visage vers elle, aussi charismatique que possible, avec un petite sourire et lui demande d'une voix posée : " Vous voulez boire quoi ?  Je m'appelle Crowley. Vous êtes ? "  

Allez, dis-moi ton joli nom, petit démon ...
Codage par Libella sur Graphiorum

________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
◄ Antéchrist
avatar
Avatar : Phoebe Tonkin
Messages : 59
Date d'inscription : 04/11/2018
Localisation : derrière un bouquin, devant une cheminée
MessageSujet: Re: Daddy, draw me a sheep feat. Crowley   Dim 18 Nov - 14:08


CROWLEY & ASTORIA

Daddy, draw me a sheep


Cette étrange sensation continuait de l’envahir, de gangréner son être. Elle se sentait fébrile, mal à l’aise et surtout intriguée. Il lui était impossible de quitter cet endroit sans en connaître la cause. Astoria est parfois bien trop curieuse, et la curiosité est un vilain défaut, dont elle prend conscience à ses dépens. Sa vie était une lutte incessante, pas contre les démons ou d’autres créatures peu charmantes, non son pire ennemi, c’était bien elle. A ce moment précis, elle se faisait violence pour ne pas quitter le bar, car une partie d’elle savait… elle s’était toujours sentie différente, comme en décalage avec le monde qui l’entoure. Au sein du coven, la « sorcière » s’était fait des amis, mais encore une fois, quand elle se laissait aller, baisser sa garde et par conséquent désactivée son pouvoir de dissimulation, on lui faisait clairement comprendre qu’elle dégageait quelque chose d’étrange ; rien avoir avec l’aura d’une sorcière. C’est pour cela que mis à part Izobel, ses amis étaient pour la plupart humain. Les humains ne sont pas compliqués, les humains ne cherchent pas à en savoir plus ; pour eux elle n’est que Astoria, simplement Asto’ rien de plus. Les avoir pour compagnie était plutôt relaxant, et l’aidait à garder les pieds sur terre.

La jeune femme s’approcha du bar, en évitant les prunelles marrons de tout à l’heure. Malheureusement, vu qu’il restait une place qu’à côté de lui, elle ne pouvait pas faire autrement que de s’y glisser. Alors qu’elle interpellait le serveur, elle fut coupée dans son élan par cet homme… homme qui n’en était pas vraiment un, et ça elle pouvait le sentir. Elle n’avait pas besoin de creuser plus loin, d’ailleurs il ne s’embêtait pas vraiment à dissimuler ce qu’il était. Astoria tiqua, en étant assez surprise qu’il prenne les devants pour lui proposer le meilleur « breuvage »… expression qui n’était pas très 21ème siècle d’ailleurs. Le serveur semblait un peu interloqué qu’on lui parle ainsi, et qu’on utilise ce genre de terme. Bienveillante, elle vint à sa rescousse en lui souriant, Une bière blonde s’il te plaît précisa t-elle en utilisant le tutoiement. Ce n’était pas la première fois qu’elle venait dans ce bar… sans oublier qu’elle avait été au lycée avec le dit serveur. Oh ils n’étaient pas dans la même classe, mais Asto n’oubliait pas un visage.
Intriguée, et apeurée, il fallait vraiment qu’elle arrête de se baser sur sa fréquence. Elle se prenait des vagues d’énergie en pleine tronche. Ce n’était pas le genre de démon qu’il fallait emmerder… et le deuxième qu’elle rencontrait en si peu de temps. Le tout premier était venu l’importunité à son adolescence, un démon aux yeux améthyste. Le second, cela faisait deux semaines qu’ils s’étaient rencontrés, et s’il n’avait pas été là, elle n’ose imaginer ce qu’elle serait devenue entre les mains de Faust… et maintenant lui qui se présentait sous l’identité de Crowley.

Astoria répondit-elle en lui tendant la main. Très mauvaise idée de tendre la main à un démon, surtout lorsqu’on ne porte pas de marque anti-possession… mais que voulez-vous, la belle aimait vivre sa vie dangereusement. Il fallait vraiment falloir qu’elle se fasse tatouer ce truc, bien qu’elle ne soit pas très tatouage à la base… De visite en ville ? C’est la première fois que je vous vois ici Astoria restait cordiale, voir sympathique… sans pour autant ne pas rester sur ses gardes. Elle n’était pas naïve, mais préférait se la jouer vulnérable avant de montrer ses griffes… du moins si le besoin se faisait ressentir.

AVENGEDINCHAINS

________________

thousand dreams in me make sweet burns   
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
◄ Démon
avatar
Avatar : Mark Sheppard
Messages : 51
Date d'inscription : 29/10/2018
Localisation : In Hell, probably
MessageSujet: Re: Daddy, draw me a sheep feat. Crowley   Jeu 22 Nov - 21:25

Not just a Girl ...


Elle me tend gentiment la main. Tiens, je ne pensais pas que ça allait être aussi simple. Mon charisme marche toujours aussi bien, même ressuscité ! Mais bon , méfions-nous quand même, on ne sait jamais ... Je lui tends également la main en lui souriant. Nous nous serrons donc la main puis je reprends ma petite mimine pour prendre mon verre et siroter un peu dedans, tout en ne lâchant pas ma petite proie des yeux, bien entendu.
Elle n'est pas juste humaine, mais en est-elle consciente ? Si non, je me ferai une joie de lui avouer sa vraie nature !

Je secoue négativement la tête pour répondre à sa question.

" Non, j'habite ici depuis peu. Je loge dans un petit motel en attendant de me trouver un meilleur pied à terre. Je trouve qu'il y a bien trop de choses intéressantes ici pour vouloir partir pour le moment ..." lui réponds-je en insistant mon regard au mot " intéressant. " Oui, c'est bien de toi que je parle, jeune petite madame.

Je bois encore une gorgée de mon breuvage et dépose mon verre sur le bar.

"Et vous, chère Astoria ? D'où venez-vous ? Vous avez un nom assez .. original, si je puis me permettre. " dis-je malicieusement en lui faisant un clin d'oeil.

J'espère qu'elle ne va pas penser que je veux l'aguicher ! Je souhaite juste la mettre à l'aise avant ... La révélation. J'en trépigne d'avance ! Si j'étais seul, je sautillerais de joie en pensant au visage totalement anéanti qu'elle fera dans quelques minutes ! Mais bon, contenons-nous. Un peu de retenue, voyons.  

Mais je viens de me rendre compte d'un truc. Elle n'a pas tiqué en entendant mon nom. D'habitude, les gens se mettent à paniquer, à commencer à prier pour leurs pauvres petites âmes, et j'en passe. Elle se contenter de sourire. Sait-elle seulement qui je suis ? Sa réaction est d'un vexant, je vous jure ! Les gosses, c'est plus ce que c'était ... Je vais lui apprendre qui je suis.

Codage par Libella sur Graphiorum

________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
◄ Antéchrist
avatar
Avatar : Phoebe Tonkin
Messages : 59
Date d'inscription : 04/11/2018
Localisation : derrière un bouquin, devant une cheminée
MessageSujet: Re: Daddy, draw me a sheep feat. Crowley   Dim 25 Nov - 17:56


CROWLEY & ASTORIA

Daddy, draw me a sheep


La jeune femme se demandait ce que ce démon lui voulait. S’il essayait de lui faire signer un contrat, il pouvait mettre ce dernier là où elle pensait. Elle ne comprenait pas les humains qui vendaient leurs âmes en échange de la richesse, de l’amour ou autre. Faut-il être à ce point désespéré pour troquer des années de bonheur contre une éternité en enfer ? mais bon, qui était-elle pour juger ? Elle était née sous une bonne étoile ; adoptée certes, mais par une famille riche et aimante. Ce n’était pas donné à tous les orphelins de grandir dans ce genre de milieu. Elle ne sait pas ce qu’est avoir faim, ce qu’est d’avoir froid, ce qu’est d’être seule.

La « sorcière » tiqua lorsqu’il attarda son regard sur elle lorsqu’il parla de choses intéressantes. Etait-il en train d’essayer de la draguer ? elle espérait que non, il pouvait être son père… sans mauvais jeu de mot évidemment. Je suis d’ici, une citoyenne de Green Bay depuis 28 ans maintenant Il fallait continuer de répondre comme si elle ne savait pas ce qu’il était… c’était la meilleure marche à suivre, du moins pour le moment. Ah ça… disons que mes parents aiment faire dans l’original répondit-elle en lâchant un léger rire. C’était d’ailleurs un peu cliché, une famille de sorciers, dont les enfants ont tous un prénom commençant par A, aux consonances particulières. Enfin, cela aurait pu être pire, elle aurait pu se faire appeler Prudence, Piper, Phoebe ou encore Paige. Sa mère était une fan des sorcières Halliwell.

Il est vrai que le nom de Crowley ne disait rien à Astoria… ce qui n’était pas étonnant puisque les Griffin ne se sont jamais intéressés aux affaires démoniaques. Peut-être que son aîné en sait plus sur un dénommé Crowley, mais elle ce n’est pas son cas… disons que sa rencontre avec Tarabas, à l’adolescence, lui avait fait passer l’envie d’en savoir plus sur les démons.

Elle but quelques gorgées de sa bière avant de lui poser à son tour des questions D’ailleurs Crowley, c’est encore plus original qu’Astoria je trouve, non ? que faite vous dans la vie ? vous êtes ici pour affaire ? qu’il n’essaye même pas de lui promettre mont et merveille en échange de son âme… elle serait bien capable de lui balancer son verre dans la figure, faute de pouvoir lui casser sur la tête… cela serait un peu dérangeant devant autant de témoin… Garder son sang froid elle devrait en être capable s’il restait cordial et non agressif.


AVENGEDINCHAINS

________________

thousand dreams in me make sweet burns   
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
◄ Démon
avatar
Avatar : Mark Sheppard
Messages : 51
Date d'inscription : 29/10/2018
Localisation : In Hell, probably
MessageSujet: Re: Daddy, draw me a sheep feat. Crowley   Jeu 6 Déc - 18:46

Don't play with me, Girl


Je l'écoute attentivement. Mais c'est qu'elle a l'air d'être méfiante la petite ! Son coté de sorcière a dû deviner que je suis un démon, donc pas la peine de passer par quatre chemins. Je vais être honnête, espérons qu'elle le soit, cette petite " démone. "

Elle vient de Green Bay, donc. D'ici. De cette bourgade que je ne connais pas encore suffisamment bien. Mais c'est juste une question de temps avant que je ne découvre toutes les facettes de cette ville, tout comme celles de cette jeune femme, d'ailleurs !

Je sirote mon verre tout en l'écoutant parler attentivement. Elle n'a pas l'air de se soucier une seconde de ce qu'elle peut être. Ou peut être joue t-elle un jeu ? Le jeu de l'innocence, de la naïveté. Ca tombe bien, je suis bon joueur.

Je ris doucement lorsqu'elle dit que mon nom à moi est encore plus original. Ouais, en même temps, ce n'est pas mon premier prénom ... Passons. Elle ne doit pas en connaître beaucoup sur les démons. Assez ironique quand on pense que c'en est un, en partie. Je vais jouer à son jeu. On verra qui l'emportera.

" Eh bien, comme vous devez vous en douter, ce n'est pas mon vrai nom. Du moins, ce n'est pas le premier nom que j'avais. Il y a environ 400 ans, je m'appelais Fergus Mc Leod. Mais depuis que je suis démon, je me nomme Crowley. Je suis l'Ex roi de l'Enfer, ancien démon des croisements. Je suis là depuis peu. Mais cette histoire est trop longue à raconter. Et vous, dites-moi votre histoire. Je suis honnête, je joue franc jeu, faites de même. Vous ne vous y connaissez pas en démon, et cela me perturbe, sachant votre condition. J'aimerais biens savoir pourquoi vous ne connaissez rien en votre propre espèce, chère dame.
" finis-je avec un clin d'oeil.

Je retourne nonchalamment à mon verre, sachant très peu la bombe que je viens de lancer à la jeune femme. Intérieurement, je ris. Je ris même beaucoup.

Codage par Libella sur Graphiorum

________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Daddy, draw me a sheep feat. Crowley   

Revenir en haut Aller en bas
 
Daddy, draw me a sheep feat. Crowley
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» III.03 - Sealed With A Kiss [feat. Crowley]
» My draw(original comme titre XD)
» ~Ooooohh Mr. Crowley, what went down in your head? Terminé~
» Daddy, le prédateur?
» Big Daddy V en interview... Part II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Carry On My Wayward Son :: Green Bay :: Centre Ville :: Bar-
Sauter vers: